Solide mais dangereux

  • L’amalgame dentaire au mercure (plombage gris) est un matériau qui est durable, s’insère facilement et ne coûte pas cher.
  • Mais c’est la sécurité biologique de l’amalgame qui est contestée aujourd’hui.
  • En 1998, la EPA a déclaré que les déchets d’amalgames seraient dorénavant classés comme « déchets à risque ».
  • La portion non utilisée de l’amalgame, après avoir restauré la dent, doit être manipulée avec grand soin.
  • Les dentistes doivent entreposer les déchets d’amalgame dans un contenant incassable, hermétique, loin de la chaleur, les manipuler « sans les toucher » et les entreposer dans un liquide. 
  • Pour quelle raison continuer à utiliser un produit toxique comme l’amalgame au mercure dans la bouche des gens considérant qu’il est interdit de le jeter dans l’environnement ?
  • L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé en 1991 que la plus grande source de mercure pour la population générale non-exposée de façon industrielle provenait des amalgames dentaires. 

Des études sérieuses et convaincantes

  • Les recherches scientifiques ont maintenant démontré que les amalgames dentaires libèrent continuellement de la vapeur de mercure.
  • La science a également confirmé que la vapeur de mercure libérée par les amalgames est inspirée dans les poumons où 80% de cette vapeur est absorbée par l’organisme et passe dans le sang.
  • Les expériences scientifiques sur les animaux de même que les études à l’autopsie chez les humains ont démontré que la vapeur de mercure inspirée est distribuée aux tissus et organes dans tout le corps et s’accumule davantage dans le cerveau et les reins.

Devant l’évidence scientifique croissante du danger associé à la présence d’amalgame en bouche, certaines personnes songent à faire remplacer (déposer) leurs amalgames afin de prévenir ou guérir certains symptômes d’intoxication.
La DÉPOSE (enlèvement) des amalgames consiste en un programme de remplacement des amalgames adapté à vos besoins et à vos priorités en matière de santé.
Faire déposer ou non ses amalgames est une décision bien personnelle qui doit être prise après mûre réflexion.
Cela représente parfois un investissement considérable de temps, d’énergie et d’argent.

Quels sont les alternatives ?

Inlay résineInlay

L’homme n’est pas encore parvenu à créer un matériau de remplacement aussi parfait que la dent naturelle. Il faut donc tout faire pour prévenir la destruction de la dent par la carie afin d’éviter l’utilisation de matériaux artificiels pour restaurer la fonction masticatrice. La tendance actuelle, en dentisterie biologique, est à l’abandon de tous les métaux en bouche, lorsque cela est possible. Les tests de bio-compatibilité favorisent aujourd’hui les couronnes et les incrustations en céramique ou en résine de type "INLAY".

Nous réalisons dans notre cabinet des déposes avec protection maximale des patients en utilisant : 

  • masques au charbon,
  • canules clean-up
  • vêtements jetables à usage unique.
  • fraisage à minima avec extraction des morceaux métalliques.
  • chélation locale de la dent.
  • chélation globale, douce et naturelle. 


    Nous utilisons la Zeolite Activée pour détoxifier les tubules dentinaires et comme produit de rinçages de bouche après la dépose des amalgames.
    Article sur l'intérêt à retirer ses amalgames, au niveau santé : retrait_amalgames_et_sante.pdf

Masque charboncanule clean up

Detoxification mercure

3 prochains évènements

voir tout l'agenda

Publications

Du dentiste Pascal Eppe

Articles et publications du dentiste Pascal Eppe sur le thème de la DENTISTERIE HOLISTIQUE et BIOLOGIQUE

En savoir plus